LE VILLAGE LA CAMPAGNE HISTORIQUE METEORITE AUTREFOIS ASSOCIATIONS RECETTES EXPOSITION LIENS

 

AUTREFOIS

 
LA MONTAGNE Dimanche 2 novembre 2008

L'école était payante et la commune dirigée par un noble

L'année 1977, déjà remarquable par son exceptionnelle humidité de printemps après la sécheresse non moins exceptionnelle de 1976, restera aussi dans les annales de la commune pour la célébration des 100 ans de Maria Carrât qui, de mémoire d'homme, était la première centenaire de Bizeneuille.
Une sage-femme
L'occasion pour Robert Deloire, ancien correspondant de notre journal, de revenir 100 ans en arrière et d'évoquer la vie de la commune en 1877.
En ces temps lointoins, la IIIe République vient de naître, l'école publique obligatoire n'est pas encore créée. La médecine voit s'ouvrir une ère nouvelle avec la découverte des vaccins et des sérums qui ne sont employés que très rarement, laissant hélas la diphtérie, la variole et la rage semer la terreur dans les campagnes. La vie de tous les jours est encore celle du siècle précédent. La commune compte 878 habitants.
On y enregistre trente-sept naissances, six mariages et dix décès dont huit d'enfants de moins de 3 ans. Un fait remarquable, une sage-femme habite Bizeneuille.
Cette année-là un recensement agricole a eu lieu, qui laisse rêveur, avec le nombre d'ânes, chevaux, bœufs, moutons, cochons et chèvres, avec les hectares de cultures, le matériel et le personnel. On compte 40 servants, 41 valets et 52 domestiques mâles au-dessous de 16 ans.
Albert de Saint-George est le maire, et Pierre Auboir son adjoint. Les conseillers sont Pierre Descloux (le plus âgé 67 ans), Gabriel Ferrandon, Gaspard Pasquier, Jacques Besson, Gabriel Lartigaud, Gilbert Bramât, Philippe Brunat, Jean Guillaumin, Jean Fourot et Gilbert Clique.
L'exercice 1877 n'est pas riche en décisions importantes. On relève cependant que le conseil municipal a notamment décidé l'ajournement de la gratuité absolue dans les écoles demandée par l'État. Car la commune devrait s'imposer d'un nombre de centimes trop considérables à débourser. En guise de quoi elle a fixé à 0,10 franc la cotisation à payer par chaque élève fréquentant l'école.
POPULATION

Chiffre., L'historien communal a relevé que le nombre d'habitants recensé en 1989 (292) est équivalent à la population actuelle.

 

LE VILLAGE LA CAMPAGNE HISTORIQUE METEORITE AUTREFOIS ASSOCIATIONS RECETTES EXPOSITION LIENS  

copyright © Lartigaud